34ème ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE BOB MARLEY

 Image

34 ans,  le prophète du reggae Bob Marley,  a déjà quitté la planète terre.

BIOGRAPHIE DE BOB MARLEY

Robert Nesta Marley, dit Bob Marley, né le 6 février 1945 à Nine Miles en Jamaïque et mort le 11 mai 1981 à Miami aux États-Unis, est un chanteur et un auteur-compositeur-interprète de reggae jamaïcain.

Bob Marley a rencontré de son vivant un succès mondial, et reste à ce jour le musicien le plus connu et le plus vénéré du reggae, tout en étant considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire. Bob Marley a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde1. il est le plus grand vendeur de disques reggae de l’histoire.

Robert Nesta Marley2 est né le 6 février 1945 (date figurant sur son passeport, mais non vérifiée officiellement car l’État de Jamaïque ne peut fournir d’acte de naissance) à Rhoden Hall près de Nine Miles, dans la paroisse de Saint Ann (Jamaïque).

Bob Marley est né d’une mère noire jamaïcaine âgée de 18 ans, Cedella Marley Booker, née Malcolm et d’un père blanc d’origine anglaise né en Jamaïque, capitaine de la Royal Navy, âgé d’une cinquantaine d’années, Norval Marley, qu’il n’a que très peu connu. Ses grands-parents paternels sont Albert Thomas Marley, un anglais du Sussex et Ellen Broomfield une bourgeoise jamaïcaine colorée. D’après Michael George Marley (fils de Noel Marley, frère de Norval Marley), qui l’aurait appris de sa famille puis vérifié, les Marley seraient des Juifs syriens passés par l’Angleterre avant de s’installer en Jamaïque3.

Les parents de Norval Marley n’acceptaient apparemment pas sa liaison avec une femme noire et Norval, décrit par Cedella comme un homme gentil, mais de faible caractère, aurait été rejeté par sa famille[réf. nécessaire]. Bob Marley souffre de l’absence de son père, qui le fait venir à la capitale pour étudier quand il a cinq ou six ans. Sans nouvelles, sa mère le retrouvera des mois plus tard dans une rue de Kingston : son fils avait été confié à une vieille dame, pour qui il faisait les courses. Cedella voit Norval une dernière fois et reprend son enfant.

LES ENFANTS DE BOB MARLEY

Bob a reconnu onze enfants, dont les cinq de sa femme Rita, bien que deux d’entre eux ne soient pas de lui. Il n’a pas reconnu sa première fille Imani Carole, née le 22 mai 1963 d’une relation avec Cheryl Murray, mais a adopté Sharon après son mariage avec Rita en 1966. La plupart ont entrepris une carrière musicale, et avec succès pour Ky-Mani Marley, Damian Marley, Ziggy Marley, Julian Marley et Stephen Marley notamment. Rohan Marley a été joueur professionnel de football américain et compagnon de Lauryn Hill.

  1. Sharon Marley, née le 8 octobre 1964 d’une relation antérieure de Rita ;
  2. Cedella Marley née le 23 août 1967, avec Rita ;
  3. David « Ziggy », né le 17 octobre 1968, avec Rita ;
  4. Stephen, né le 20 avril 1972, avec Rita ;
  5. Robert « Robbie », né le 16 mai 1972 ;
  6. Rohan, né le 19 mai 1972 ;
  7. Karen, née en 1973 ;
  8. Stephanie née le 17 août 1974 ;
  9. Julian, né le 4 juin 1975 ;
  10. Ky-Mani, né le 26 février 1976 ;
  11. Damian « Junior Gong », né le 21 juillet 1978 ;

REDOMPTION SONG

Old pirates yes they rob I
Sold I to the merchant ships
Minutes after they took I from the bottom-less pit
But my hand was made strong
By the hand of the almighty
We forward in this generation triumphantly
Won’t you help to sing these songs of freedom
Cause all I ever had redemption songs, redemption songs

Emancipate yourself from the mental slavery
None but ourselves can free our minds
Have no fear for atomic energy
Cause none a them can stop the time
How long shall they kill our prophets
While we stand aside and look
Some say it’s just a part of it
We’ve got to fulfill the book
Won’t you help to sing these songs of freedom
Cause all I ever had redemption songs, redemption songs

Emancipate yourselves from the mental slavery
None but ourselves can free our minds
Have no fear for atomic energy
Cause none a them can stop the time
How long shall they kill our prophets
While we stand aside and look
Yes some say it’s just a part of it
We’ve got to fulfill the book
Won’t you help to sing these songs of freedom
Cause all I ever had redemption songs
All I ever had, redemption songs
These songs of freedom, songs of freedom

TRADUCTION

Vieux pirates oui ils m’ont volés
Et vendus aux bateaux d’esclaves
Quelques minutes après qu’ils m’aient attrapé de la plus profonde fosse
Par la main du Tout-Puissant
Nous avançons dans cette génération triomphante
Ne voudrais tu pas m’aider à chanter ces chansons de liberté?
Parce que tout ce que j’ai c’est des chansons de rédemption
Des chansons de rédemption

Emancipez-vous de l’esclavage mental
Personne d’autres que nous-mêmes ne peut libérer nos esprits
N’ayons pas peur pour l’énergie atomique
Car personne ne peut arrêter le temps
Combien de temps encore tueront-ils nos prophètes?
Pendant que nous nous tenons à part et regardons
Certains disent que c’est juste un passage
Nous devons accomplir la prophétie
Ne voudrais tu pas m’aider à chanter ces chansons de liberté?
Parce que tout ce que j’ai c’est des chansons de rédemption
Des chansons de rédemption.

 

nguruwasingya@gmail.com

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s