L’EXPLOSION D’UNE MINE ANTIPERSONNEL A FAIT UN MORT ET HUIT BLESSES LE DIMANCHE 12 MAI A KITSHANGA AU NORD-KIVU

Image

L’engin, qui avait la forme d’un gobelet selon des témoins, a été aperçu par neuf enfants dans une brousse. L’un des enfants aurait jeté une pierre sur l’engin qui a explosé, tuant un autre enfant et blessant grièvement les autres.
Selon un représentant de la société civile locale, l’engin ferait partie des restes explosifs laissés à Kitshanga après les derniers affrontements entre les miliciens APCLS et les militaires congolais.

La coordination provinciale de la Synergie pour la lutte antimine (Sylam) demande aux habitants de Kitshanga de ne pas pénétrer dans les zones infectées par les mines qui sont délimitées par les panneaux de mine, les fils de fer ou les bandes de balisage. Le commandant local de la police nationale lance le même appel.

L’administrateur assistant du territoire de Masisi invite les habitants de Kitshanga à être vigilants. Il demande aux ONG qui œuvrent dans la lutte contre les mines antipersonnel à sensibiliser les populations et leaders communautaires sur cette question.

nguruwasingya@gmail.com

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s