LE NUMERO UN DE LA POLICE DE BUTEMBO IMPLORE LA COLLABORATION DE LA POPULATION POUR DEMANTELER TOUTES LES POCHES D’INSECURITE SUR L’ENSEMBLE DE LA VILLE

Image

La population de Butembo devra collaborer avec la police afin de démanteler toutes les poches d’insécurité en ville de Butembo. Le lieutenant colonel Blaise DIMUNDI, commandant ville de la PNC, a lancé cet appel au cours d’un entretien avec Radio Moto Butembo-Beni ce vendredi 10 mai. Recrudescence de l’insécurité en ville de Butembo et spécialement dans les communes Bulengera et Mususa. Le commandant de la police de la ville de Butembo, le colonel Blaise DIMUNDU, demande à la population de collaborer avec la police afin de démanteler toutes les poches d’insécurité en ville de Butembo. Il a lancé cet appel au cours d’un entretien avec Radio Moto Butembo-Beni ce vendredi 10 mai. Selon le commandant de la police ville de Butembo, la police essaye de faire au mieux son travail de sécuriser la population et ses biens. C’est dans cette perspective qu’une des bandes des bandits qui déstabilisent la ville de Butembo a été démantelée le matin de ce vendredi 10 mai en cellule Vulumbi au quartier Kitulu. Cette bande constituée de cinq hommes et d’une femme mais sans armes a été arrêtée grâce aux dénonciations de la population. Cette dernière a averti la police des mouvements suspects de ces présumés bandits. Des renseignements de la police font état des réseaux des bandits qui auraient déjà installé leur bastion dans le bois de Kyambogho sur la route Butembo-Musienene d’où ils partent pour opérer en ville de Butembo. Pour lutter contre cette insécurité grandissante, la police organise des patrouilles nocturnes pédestres. Il faut aussi dire que des fois la police rencontre certaines difficultés. Parfois les faits d’insécurité se produisent dans un endroit précis, mais le temps qu’on appelle la police, les bandits prennent le large. Pour tenter de palier cette situation, le commandant de la police ville a indiqué que la nuit deux bases de patrouilles sont installées l’une à Njiapanda en commune Mususa et l’autre à Malera en commune Bulengera. Il suffit de contacter le numéro vert de la police pour les secours, a-t-il ajouté. Le kyaghanda Yira condamne l’attentat à la vie du Maire de Beni dans une déclaration faite ce vendredi 10 mai, cette structure citoyenne condamne avec la dernière énergie ces actes qu’elle qualifie de sabotage et de pire provocation de la communauté Yira. Pour le Kyaghanda Yira, ces actes constituent un indice de la criminalité et de la montée de l’insécurité dans les villes de Beni et Butembo et dans les territoires de Beni et Lubero. L’Association Culturelle Kyaghanda Yira/ Butembo demande aux services de sécurité de bien faire leur travail. Et aux dernières nouvelles, nous apprenons que le huissier de la mairie Butembo est en détention préventive au cachot du parquet général de Goma. Les démarches de sa mise en liberté provisoire sous caution sont en cours, selon les sources de la mairie de Butembo.

nguruwasingya@gmail.com

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s