RDC : Lumumba : Exploités à outrance

Image

La force de travail des Noirs a été mise à la disposition des grandes sociétés par la violence et la contrainte exercées par l’ Etat colonial. La Compagnie du Katanga a reçu la pleine propriété d’ un territoire d’ une superficie six fois supérieure à celle de la Belgique. Le roi Léopold II et une poignée de grands capitalistes fondent en 1900. le Comité Spécial du Katanga (CSK) qui obtient le droit d’ administrer la plus grande partie du Katanga, d’ y percevoir l’ impôt et d’ y organiser un corps de police.

Ce CSK devient le principal actionnaire de l’ Union Minière en 1906. Cette société est devenue une des plus importantes sociétés capitalistes de Belgique. En 1924, le vice-gouverneur Moulaert, évalue le coût annuel d’ un travailleur de l’ Union Minière entre 8.000 et 9.000 francs, alors qu’ il en rapporte 50.000. Quand le capitaliste paie un franc à l’ ouvrier qui est durement exploité, le capitaliste empoche 6 francs sans rien faire.

Dans la colonie, 25.000 salariés blancs gagnent autant que 1.200.000 salariés

noirs. En septembre 1925, un administrateur territorial du Kwilu écrit:  Les

administrateurs territoriaux savent à quel point les exactions se font chaque jour plus nombreuses et ne laissent aux populations ni répit, ni liberté. Peut-être peut-on pardonner au fonctionnaire de se sentir envahi d’ amertume parce que les villages se vident à son approche comme à l’ arrivée d’ un marchand d’ esclaves. Lors de la répression de la révolte populaire entre le Kwilu et le Lutshima en 1931, 4.000 villageois ont été massacrés. Chargé díenquêter sur les causes de la révolte, le fonctionnaire Jungers écrit:  On peut dire que la quasi-totalité des coupeurs de fruits sont partis pour Leverville contraints et forcés, soit par leurs chefs médaillés soit directement par les fonctionnaires et agents du service territorial. Comment en

serait-il autrement? Il n’ est pas un colon qui admettra les que indigènes, alors que fort peu de choses leur manquent dans leur village, aillent travailler à cinq ou six jours de marche du village, en abandonnant pour six mois leurs femmes et leurs enfants, pour aller vivre dans des conditions qui sont abominables. L’ Union Minière a été fondée en 1906 avec 10 millions de francs belges. Entre 1950 et 1959, elle réalise un bénéfice net de 31 milliard de francs. En 1959 elle domine le Katanga dont elle organisera la sécession en 1960.

 

nguruwasingya@gmail.com

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s