RDC : Liste des 85 multinationales qui soutiennent la guerre en RDC

Image
Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les Télévisions, les armes, missiles,…. Voici la liste des 85 multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU dans le pillage de la RDC et financement indirect de la guerre civile à l’Est dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport l’ONU n’a pris aucune sanction ce qui n’a fait que renforcer les soupçons de complicité autour de la MONUSCO, force armée onusienne en RDC Parmi ces entreprises, certaines sont accusées de porter une aide logistique voir d’apporter directement de l’armement aux rebelles ou aux forces loyalistes. Elles sont soient protégées par l’ONU soit par l’Etat qui les héberge ce fut le cas d’Anvil Mining au Canada ou bien d’Afrimex en Grande-Bretagne, ou bien de nombreuses autres multinationales belges en Belgique. A noter qu’un grand nombre sont d’origine d’Afrique du sud en lien étroit avec la Grande-Bretagne et les USA. 1. AFRICAN TRADING CORPORATION Sarl, SOUTH AFRICA 2. AFRIMEX, United Kingdom 3. AHMAD DIAMOND CORPORATION, BELGIUM 4. A.H. PONG & Sons, SOUTH AFRICA 5. A. KNIGHT INTERNATIONAL Ltd, United Kingdom 6. A & M MINERALS and METALS Ltd, United Kingdom 7. ALEX STEWART Ltd (Assayers), United Kingdom 8. AMALGAMATED METAL CORPORATION Plc, United Kingdom 9. AMERICA MINERAL FIELDS (AMFI), USA 10. ANGLO AMERICAN Plc, United Kingdom 11. ANGLOVAAL MINING Ltd, SOUTH AFRICA 12. ARCTIC INVESTMENT, United Kingdom 13. ASA DIAM, BELGIUM 14. ASA INTERNATIONAL, BELGIUM 15. ASHANTI GOLDFIELDS, GHANA 16. AVIENT AIR, ZIMBABWE 17. BANRO CORPORATION, SOUTH AFRICA 18. BARCLAYS BANK, United Kingdom 19. BAYER A.G., GERMANY 20. B.B.L. Banking, BELGIUM 21. BELGOLAISE, BELGIUM 22. CABOT CORPORATION, USA 23. CARSON PRODUCTS, SOUTH AFRICA 24. CHEMIE PHARMACIE NETHERLANDS, HOLLAND 25. COGECOM, BELGIUM 26. C. STEINWEG NV, BELGIUM 27. DARA FOREST, THAILAND 28. DAS AIR, United Kingdom 29. DE BEERS, United Kingdom 30. DIAGEM BVBA, BELGIUM 31. EAGLE WINGS RESOURCES INTERNATIONAL, USA 32. ECHOGEM, BELGIUM 33. EGIMEX, BELGIUM 34. ENTREPRISE GENERALE MALTA FORREST, DRC 35. EUROMET, UK 36. FINCONCORD SA, SWITZERLAND 37. FINMINING, SAINT KITTS 38. FIRST QUANTUM MINERALS, CANADA 39. FLASHES OF COLOR, USA 40. FORTIS, BELGIUM 41. GEORGE FORREST INTERNATIONAL AFRIQUE, DRC 42. HARAMBEE MINING CORPORATION, CANADA 43. H.C. STARCK GmbH & Co KG, GERMANY 44. IBRYV AND ASSOCIATES LLC, SWITZERLAND 45. INTERNATIONAL PANORAMA RESOURCES Corp, Canada 46. ISCOR, South Africa 47. JEWEL IMPEX Bvba, Belgium 48. KABABANKOLA MINING COMPANY, Zimbabwe 49. KEMET ELECTRONICS CORPORATION, USA 50. KHA International AG, Germany 51. KINROSS GOLD CORPORATION, USA 52. K & N, Belgium 53. KOMAL GEMS NV, Belgium 54. LUNDIN GROUP, Bermuda 55. MALAYSIAN SMELTING CORPORATION, Malaysia 56. MASINGIRO GmbH, Germany 57. MELKIOR RESOURCES Inc, Canada 58. MERCANTILLE CC, South Africa 59. MINERAL AFRIKA Limited, United Kingdom 60. NAC KAZATOMPROM, Kazakhstan 61. NAMI GEMS, Belgium 62. NINGXIA NON-FERROUS METALS SMELTER, China 63. OM GROUP Inc, USA 64. OPERATION SOVEREIGN LEGITIMACY (OSLEG) Pvt Ltd, Zimbabwe 65. ORION MINING Inc., South Africa 66. PACIFIC ORES METALS AND CHEMICALS Ltd, Hong Kong 67. RAREMET Ltd, Saint Kitts 68. SARACEN, South Africa 69, SDV TRANSINTRA, France 70. SIERRA GEM DIAMONDS, Belgium 71. SLC GERMANY GmbH, Germany 72. SOGEM, Belgium 73. SPECIALITY METALS COMPANY SA, Belgium 74. STANDARD CHARTERED BANK, U.A.E. 75. SWANEPOEL, South Africa 76. TENKE MINING CORPORATION, Canada 77. THORNTREE INDUSTRIES (Pvt) Ltd, Zimbabwe 78. TRACK STAR TRADING 151 (Pty) Ltd, South Africa 79. TRADEMET SA, Belgium 80. TREMALT Ltd, Belgium 81. TRINITECH INTERNATIONAL Inc, USA 82. TRIPLE A DIAMONDS, Belgium 83. UMICORE, Belgium 84. VISHAY SPRAGUE, USA and Israel 85. ZINCOR, South Africa Pour comprendre lagénèse du conflit en RDC, un bref résumé indispensable : 1. L’armée française, après les avoir soutenus, exfiltre les génocidaires rwandais en juillet 1994 en RDC sous le gouvernement du dictateur Mobutu acquis à l’époque à l’autorité française et lâché par les USA. Les forces génocidaires rwandaises continuent à massacrer les populations au Rwanda à partir de la RDC. 2. Le Rwanda prend ce prétexte pour envahir le Congo avec le soutien des Etats-Unis et des britanniques. Il est épaulé par l’Ouganda son grand allié et lui-même soutenu par les USA. Sur leur passage les forces rwandaises et ougandaises massacrent les populations qui ont fui le Rwanda prises en otage par les anciennes forces génocidaires rwandaises en RDC puis prennent la direction de la capitale : Kinshasa. Elles en profitent aussi pour s’installer dans les régions riches en ressources minières de l’Est de la RDC où elles se livrent aux pires exactions. Le 8 octobre 1997, Human Rights Watch et la Fédération internationale des droits de l’homme affirment détenir « la preuve matérielle irréfutable » de massacres perpétrés dans l’est de l’ex-Zaïre par l’AFDL de Kabila et le FPR-APR, alliés rwandais. Les troupes rwandaises finissent par imposer à la tête du pays : Laurent Désiré Kabila (alias le Mzee) en 1997. 3. En 1998 : le Mzee se retourne contre ses anciens alliés rwandais et s’appuie sur une coalition hétéroclite soutenue par la France ( Angola, Zimbabwe,…) contre une coalition rwandaise et ougandaise anglo-saxonne (USA, Grande-Bretagne, Belgique :Pourquoi les Occidentaux soutiennent le Rwanda et l’Ouganda). Cette guerre terrible de libération de la RDC entre 1998 à 2003 aurait fait plus de 4 millions de morts. 4. En 2001, le Mzee est assassiné dans des circonstances mal élucidées et dont les commanditaires n’ont pas été retrouvées faute de réelle intention judiciaire et politique. Le Mzee est remplacé par son fils qui a combattu avec les forces rwandaises. Il s’ensuit une poursuite du pillage de l’Est de la RDC par rebelles interposés soutenus ou prétendument combattus par les pays frontaliers (Rwanda, Ouganda, Burundi). 5. Depuis 2005, la guerre soutenue par les grandes puissances et leurs multinationales se poursuit à l’Est pour le contrôle des richesses minières faramineuses (or, Coltan, Diamants, …). Les rebelles pullulent armés par le Rwanda, l’Ouganda qui profitent du chaos dans la sous-région tandis que le régime en place à Kinshasa est accusé de laisser faire en étant le vassal du Rwanda et de l’Ouganda. Les forces loyalistes sont accusées tout autant que les rebelles soutenus ou combattus par le Rwanda ou l’Ouganda de recourir aux viols et aux massacres contre les populations locales.

Source : Un article de Direct.cd Lisez la version originale ici: Liste des 85 multinationales qui soutiennent la guerre en RDC | Direct.cd

nguruwasingya@gmail.com
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to RDC : Liste des 85 multinationales qui soutiennent la guerre en RDC

  1. homepage says:

    Greetings, There’s no doubt that your blog could possibly be having browser compatibility problems. When I take a look at your site in Safari, it looks fine however when opening in IE, it has some overlapping issues. I merely wanted to provide you with a quick heads up! Apart from that, excellent website!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s