Perturbation et interférence du réseau Airtel en République Démocratique du Congo

Perturbation et interférence du réseau Airtel en République Démocratique du Congo

Les clients des services Airtel déplorent la consommation d’un prix exorbitant de la connexion d’une mauvaise qualité ce dernier temps en République Démocratique du Congo. La perturbation et interférence ont eu comme conséquence de la part d’abord de la maison Airtel qui fournit le service en manque à gagner mais aussi plusieurs dépenses liées au dépannage de la part des abonnés, il y a les blocages , dans leurs affaires et activités nécessitant la communication téléphonique entre eux ces blocages sont justifiés par les interférences exagérées notamment : le numéro non attribué, l’appareil de votre correspondant est formé tant qu’une personne est en ligne, communication très difficile entre la RDC le monde entier qu’une personne. Chute de l’économie de la maison Airtel par rapport à la maison Vodacom qui fournit une connexion que bonne qualité en haut début. Aux vues du gouvernement congolais et des congolais, le pays est-il devenu une poubelle?
Actions speak louder than words disent les anglais, le gouvernement congolais doit prendre une mesure face à des telles situations sans oublier aussi la prise de responsabilité des abonnés des services Airtel de réclamer leurs droits.
Quelles seraient la raisons de cette perturbation et interférences du réseau ?
– La défaillance matérielle
– Le déphasage causée par la couche ioshérique ici nous voyons les problèmes météorologique et balistique entre autre la pluie la morosité et le vent violent ;
– Non adoptatation aux besoins par rapport à la qualité du service ;
– Manque de renforcement suffisant des capacités des ingénieurs en matière de réseau de télécommunication, c’est – à – dire il y a rareté des ingénieurs spécialistes et bien formés ;
– La saturation de base tranceiver station c’est – à – dire la BTS est surchargée.
Partant de l’ampleur des conséquences ces stratégies à mettre en place pour résoudre le problème seraient :
– Remplacer à temps les matériels amortis par des nouveaux matériels eficants ;
– Songer à la fabrication des matériels améliorés en tenant compte des problèmes liés à l’atmosphère c’est – à – dire la performance ;
– Renforcer la capacité des ingénieurs engagés dans des raisons organisant les services de télécommunication par des multiples formations dirigées par les ingénieurs experts de préférence ;
– Etablir le rapport par rapport entre les utilisateurs du réseau et la bande fréquence allouée aux abonnés c’est – à – dire amélioré la qualité du service.
– Augmenter la main d’œuvre des agents Airte

nguruwasingya@gmail.com

Image | This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s