Les habitants du quartier Kasika crient à l’insécurité.

Image

Chaque soir, des hommes armés vêtus en uniforme de l’armée loyaliste et d’autres en tenus de la police nationale congolaise. Les avenus du quartier Kasika, commune de Karisimbi  sont infestées. Les scènes tragiques de pillages s’opèrent dans le noir. Les téléphones, argent et autres biens des valeurs sont mis en considération que la carte d’identité et le jeton. La sécurité des habitants de Goma n’est pas un cadeau mais un droit. La baisse de la main d’œuvre des agents de l’ordre provoque une désolation et terreur dans la ville. L’augmentation du salaire des policiers et militaires devrait être une meilleure solution afin de mettre fin aux barbaries et  garantir à  la paisible population de Goma et environs  la  libre circulation pendant la nuit.

Les gomatraciens doivent collaborer avec les agents de l’ordre. Un appel vibrant  aux autorités urbaines d’intensifier la sécurité sur toute l’entendue de Goma et même les milieux  les plus reculés.

nguruwasingya@gmail.com

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s