Plus de 3 bombes tombées sur la ville de Goma font des dégâts humains et matériels

Image

Les conséquences  des combats  d’ hier opposant les forces armées de la République Démocratique du Congo et rebelles du M23 à Kibati  dans la matinée jusque dans les après midi, pèsent lourds aux habitants du territoire de Nyiragongo et  de la ville de Goma.

Plus de 3 bombes ont été largué sur la ville de Goma causant plusieurs dégâts matériels  et humains. Vers 13hoo d’autres bombes ont tombé à Monigi faisant 4 morts et plusieurs personnes blessés. A Goma vers 15hoo, panique dans la ville de la tombée des bombes en provenance du pays voisin, les habitants de Goma ont été victimes. Plusieurs personnes ont été gravement blessé et vite acheminé à l’hôpital Heal Africa pour les soins appropriés dont l’ une d’eux vient de rendre l’âme. Des maisons détruites, sans oublier la maison de Monsieur Ibrahim, haut fonctionnaire de la mission des nations d’observation des nations unies au Congo (Monusco)  a été touchée. Paralysie et panique dans la ville où chaque habitant de la ville de Goma a rebroussé le chemin vers son domicile. On ne s’y étendait pas au  calme ce vendredi à Goma. A l’accoutumée, les gommatraciens ont vaqué librement à leurs occupations ce vendredi.

Les congolais ne sont pas seulement victimes même les agents de la Monusco, la lenteur  de la  brigade d’observation de lancer les offensives dans la zone chaude de la province du Nord – Kivu, occupées par les groupes armées y compris les rebelles du M23 soutenus par les multinationales, une confusion au sein de la population.  Quant aux FARDC le moral est au zénith, déclare le Colonel Hamuli.

Nassoon Kubuya Ndoole, maire de la ville de Goma, appelle la population au calme et de ne pas céder aux manipulations de l’ennemi et la population doit collaborer avec les agents de l’ordre pour dénicher l’ennemi.

Corriger l’erreur du passé, la prise de la ville de Goma par les rebelles du M23 , le 20 novembre 2012 à 11hoo pousserait  la prise de conscience des autorités congolaises de prendre les mesures et de libérer deux territoires envahies par les M23.  Le projet du versement du sang de congolais chaque jour et souffrance indescriptible infligée pousseraient aussi aux populations du Nord – Kivu de se prendre en charge eux – mêmes suite à la déception totale. La guerre ne se fait pas sur papier et bureau climatisé, les FARDC et force de brigade d’intervention devraient menées les actions de grandes envergures contre les ennemis de la RDC pour restaurer la paix durable dans la  région et y apporter le développement durable au profit des congolais d’abord.

 nguruwasingya@gmail.com

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s