Un militaire congolais(FARDC) a été enlevé dans la zone neutre de la petite barrière dans l’après – midi de ce dimanche 15 septembre 2013 par les services rwandais œuvrant au même endroit.

Image

Un témoin de l’événement rencontre sur place nous relate la scène<< C’était vers 14h00 heure locale [NDR 12h00 GMT] notre soldat était en position de marche car cette espace neutre tout le monde y circuler librement ; subitement trois sujet s rwandais en tenue civile l’ont encerclé de derrière et d’office l’acheminant sur le sol rwandais où il a été remballé à bord d’une jeep destination Gisenyi au Rwanda voisin>>.
Prise de colère la population de Birere le quartier le plus populaire de la ville de Goma est venue en masse au niveau de la petite barrière où cet événement a fait paralyser les activités. <<Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de notre vaillant militaire, car nos voisins doivent cesser le sabotage>>
De son cote le maire adjoint de la ville de Goma M. Juvénal Ndabereye Senzige qui s’est dépêché aussi sur le lieu a demandé à la population de regagner leurs habitation car le niveau provincial et national sont informés et sont en démarchés pour sa libération.
Une source indépendante au niveau de la petite barrière nous a signifié que le chef de poste de la DGM au niveau de la petite barrière a été aussi pourchassé lorsqu’il tentait d’aller voir son collègue de l’autre cote du Rwanda pour la cause.
Une autre source toujours non officielle a aussi souligné que les efforts pour joindre le chef militaire côté Gisenyi au Rwanda ont avoués à l’échec.
Au moment où nous accouchons cette dépêche les deux barrières sont fermées. Signalons que la RDC et le Rwanda au niveau de la petite barrière les deux pays sont séparés par une zone neutre d’une distance de moins de dix(10) mettre!!!!, le Rwanda provoque la République Démocratique du Congo tout en voulant déclencher une guerre.

La jetée du froid  sur les relations Congolo – Rwandaise  donne naissance au tribalisme.

Les bombes larguées à partir du Rwanda  sur les populations de Goma et environnantes, le soutien des rebellions rwandaises par le Rwanda (CNDP, M23), pillages des biens congolais et ressources premières de la RDC, tentation de balkaniser  l’Est du pays par le Rwanda, crimes contre l’humanité entraîne la vitesse de croisière du tribalisme entre deux états. Un sujet rwandais visible sur le sol congolais est mal vu par les congolais. Un mot tutsi est devenu  l’injure dans les bouches des congolais, le signe précurseur d’un deuxième génocide. Nul ne peut changer l’histoire, à l’époque du feu Mobutu et feu Habyarimana, ex président rwandais, la diplomatie du Zaïre et Rwanda était  bonne. Nos actuels présidents ne travaillent pas au compte du peuple par contre pour leurs propres poches tout en sacrifiant  les rwandais et congolais de basse classe. Les rwandais et les congolais devraient faire attention aux manipulations. Les pièges du déclenchement de la guerre  sont tendus, les populations seront victimes. La restauration de la paix  entre  deux pays qui permettra des  échanges activités commerciales et d’autres pays des grands lacs,  cohabitation pacifique et création aussi d’un tribunal spécial pour mettre fin l’impunité, figurent parmi les meilleures solution d’une paix durable.

nguruwasingya@gmail.com

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s