La mondialisation broie le corps et l’âme de l’Afrique

Image

La mondialisation telle qu’elle se déploie dans les sociétés. La mondialisation telle qu’elle se déroule semble porteuse d’espoir et des vertus et de bien être pour tous, dans les discours de nombreux idéologues du libéralisme et d’hommes politiques. Comment la mondialisation dans sa dynamique et son contenu actuel a – t – elle impacté l’évolution économique, sociale et culturelle des pays africain ? Quels sont en particulier ses effets sur l’éducation  et la culture en Afrique ? Comment les africains vivent concrètement la mondialisation ?  Depuis le triomphe du système capitaliste à l’issus de la guerre froide et la faveur du développement prodigieux des moyens d’information et de communication, le monde vit une mondialisation néolibérale aux conséquences dramatiques pour l’Afrique. En effet, l’état de l’Afrique son faible niveau de développement et les règles de fonctionnement de la mondialisation, condamnent 750 millions  d’africaines et africains à l’arriération la plus objective avec la paupérisation massive et continue, avec l’analphabétisme, avec des endémies et épidémies de maladie avec l’explosion de diverses formes de violence dont des guerres civiles fratricide etc.  La libération, le désengagement de l’Etat et l’ouverture des marchés conformément aux règles de l’OMC ont étranglé l’agriculture africaine et mis à genoux le secteur industriel. Il en a résulté un véritable désastre social : le chômage massif, la paupérisation continue, avec 60% des africains vivent sous le seuil de la pauvreté. L’être humain est une personne appelée à se développer dans la liberté cela le fondement légal de la dignité de chaque individu sur la terre. La mondialisation serait le fruit d’une civilisation occidentale toute puissante. Les autres peuples s’ils veulent entrer dans la dynamique de cette rationalité, m’ont qu’ à se mettre à l’école de l’occident. La mondialisation semble n’être qu’un outil économique et techno – scientifique  de la domination du monde par l’occident. Tout sait que nous souffrons de la mondialisation à la fois comme :

D’un terrible poids qui nous oppresse et nous écrase sous le rouleau compresseur d’un monstrueux système où nous sommes non seulement les plus pauvres  et les plus démunis, mais aussi les plus endettés et les plus désespérés. D’un manque de participation créative à un monde qui nous éblouit par ses richesses et nous marginalise en même temps devant ces richesses partout visibles même au sein de nos propres pays

L’Afrique sans avenir dans la mondialisation néolibérale

Depuis le triomphe du système capitaliste à l’issu de la guerre froide et la faveur du développement prodigieux des moyens d’information et de communication, le monde vit une mondialisation néolibérale aux conséquences dramatiques pour l’Afrique. En effet l’état de l’Afrique, c’est – à – dire son faible niveau de développement d’une part, la dynamique et les règles de fonctionnement de la mondialisation d’autre part, condamnent 750 millions d’Africains à l’arriération la plus objecte avec la paupérisation massive et continue, avec l’analphabétisme avec des endémies et épidémies de maladies avec l’explosion de divers formes de violence dont des guerres civiles fratricides.

 Un développement économique et social largement compromis

Il est indéniable aujourd’hui le cycle de l’endettement extérieur, la politique d’ajustement structurel imposée par la B. M  et le F.M.I et les bailleurs bilatéraux depuis plus de vingt ans mais aussi la mal gouvernance ont brisé les ressorts économiques fondamentaux du continent. La libération, le désengagement de l’état et l’ouverture des marchés nationaux conformément aux règles de l’OMC, ont étranglé l’agriculture africaine et mis à genoux le secteur industriel.

L’Afrique victime du cannibalisme culturel

 Il s’agit de la mondialité cette ambiance néo – culturelle qui façonne les enseignés, hors des murs de l’école….C’est le monstre invisible et pourtant repérable qui est le pire des dangers pour l’éducation en Afrique par l’image et l’écrit, l’occident diffuse des contenus et des formes qui ont pour objet d’avaler les valeurs de civilisation d’Afrique. Or, parmi les choses qui rendent l’homme réellement humain, qui donnent à un peuple sa dignité, il y a l’expression culturelle. C’est sur ce terrain  que  l’on vérifie concrètement que la mondialisation se réduit en fait à l’occidentalisation des valeurs de civilisation, en marginalisant voire en détruisant les autres cultures quelques soient par ailleurs les valeurs positives qu’elles sont censées véhiculer et qui peuvent être profitables à l’humanité.

La situation semble aujourd’hui catastrophique pour l’Afrique dans son rapport culturel à l’occident, c’est parce que sa jeunesse a été fragilisée et  rendue trop poreuse par défaut de repères culturels solides, à cause d’une urbanisation galopante et anarchique et parce que l’école africaine à jusqu’ à maintenant échouée dans la mission d’enracinement dans les valeurs culturels fondamentales. C’est pourquoi des contre valeurs, comme la banalisation de la sexualité, de la violence, de la drogue, de l’alcoolisme et du  tabagimse, largement diffusées à travers divers supports technologiques et médiatiques font des ravages parmi les jeunes devant l’impuissance voire la démission des parents et des pouvoirs publics. Au total, la mondialisation néolibérale signifie, perte de souveraineté des Etats, pauvreté et marginalisation. Autrement, cette mondialisation est en passe de réussir ce que le grand penseur et éminent poète Léopold Sédar Senghor a appelé « une civilisation universelle, imposée par la force ».

Il faut dès lors une autre mondialisation. Mais laquelle ? De quel contenu ?

 Quelle école la renaissance africaine ?

La mondialisation encours, accélère le processus de prériphérisation de l’Afrique. Comment stopper et inverser cette dynamique ? C’est le grand défi pour les dirigeants et peuples africains. Il y certes une prise de conscience de plus en plus large et profonde des enjeux et exigences de la mondialisation pour l’Afrique.

 Axes de rénovations des politiques éducatives.

 Dans une Afrique toujours plus appauvrie, déchirée par des conflits et guerres civiles, générées entre autre, par des violations massives des droits humains, par l’ethnicisme, le régionalisme, l’absence de culture démocratique, les missions de l’éducation sont à la fois complexes et pressantes. La démocratisation de l’accès à l’éducation à tous les niveaux, du primaire ou supérieur, dans le strict respect du principe d’équité et du droit à l’éducation. En effet, nulle part dans le monde et en aucun moment de l’histoire un peuple analphabète n’ a réussi le développement d’un pays. La mondialisation est le fruit d’une civilisation occidentale toute puissante dans la rationalité. Les autres peuples s’ils veulent entrer dans la dynamique de cette rationalité, n’ont qu’ à se mettre à l’école de l’occident. La mondialisation semble n’être qu’un outil économique et techno scientifique de la domination du monde par l’occident. Dans sa dynamique actuelle, la mondialisation broie le corps et l’âme de l’Afrique. Cette situation n’est pas une fatalité. Elle résulte  du retard considérable de l’Afrique accuse en matière d’éducation.  Les états africains doivent prendre conscience de leur responsabilité dans le combat pour une mondialisation de la justice, du progrès social dans le  respect des identités de chaque société.

 nguruwasingya@gmail.com

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to La mondialisation broie le corps et l’âme de l’Afrique

  1. Aurore Marie Amandine says:

    J’entends et suis de tout coeur avec vous et l’Afrique, le berceau de l’Humanité.
    Je compte vivre la-bas.
    Si j’ai besoin d’informations pratiques, puis-je vous demander?
    Merci d’avance…
    Si par ailleurs, je puis vous etre utile dans votre combat, n’hesitez pas.

    PS : l’Afrique aura de beaux jours, j’en suis sure…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s