BUTEMBO : LE KIDNAPPING DU PORTE-PAROLE DU MAIRE DE BUTEMBO MOBILISE AUTORITES ET POLITICIENS DU NORD-KIVU

Image

La disparition sans traces de Maitre Jimmy NZIALI LUMANGABO fait couler encre et salive en ville de Butembo, à Beni, même au niveau du gouvernement provincial. C’est en effet depuis 20 heures de vendredi 31 mai qu’on a perdu ses traces. Jimmy Nziali Lumangabo, porte-parole de l’autorité urbaine et Chargé de Propagande au sein du, parti cher au Gouverneur, le Bloc Unis pour la Renaissance du Congo, BUREC, Butembo. Les renseignements recueillis auprès de ses familiers sont tels qu’il est sorti de chez lui pendant les heures vespérales à son domicile pour rendre visite à son ami résident à Mutanga à quelques trois Kilomètres de chez lui. Depuis lors il n’est plus retourné chez lui. C’est seulement au petit matin de samedi 10 juin que sa disparition a été annoncée. Dans la voiture du BUREC à bord de laquelle il roulait avant le kidnapping, on n’a retrouvé rien que ses sandales et sa chemise. Ses téléphones restent éteints et jusqu’à présent et personne n’a revendiquée cette disparition qu’on peut qualifier d’enlèvement. Les services de sécurité son en alerte maximale pour le retrouver. Pour rappel, Me Nziali a toujours pris part à différentes émissions de débat politique organisées dans diverses radios locales au nom du maire de Butembo soit à celui de son parti politique le BUREC.

L’enlèvement d’un citoyen mobilise plus que les tueries et centaines d’innocents, selon certains obsrevateurs

Le gouverneur du Nord-Kivu a dépêché à Butembo une forte délégation pour enquêter sur cette affaire. Elle est conduite par le secrétaire exécutif du gouvernement provincial du Nord-Kivu. « La destination du porte-parole du maire de Butembo demeure inconnue et son kidnapping n’est pas jusque là revendiqué. » C’est le constat fait ce dimanche 02 juin lors d’une réunion mixte entre les délégués des partis de la Majorité présidentielle, les autorités urbaines et la commission diligentée par l’exécutif provincial pour la circonstance. Les participants ont passé en revue l’état sécuritaire de Butembo qui est relativement calme. Ils ont analysé les causes éventuelles de l’enlèvement de JIMMY NZIALI, émis des hypothèses sur les auteurs probables et décidé des attitudes à adopter face à cet acte. Maître Silvain MBUSA KANYAMANDA a suggéré à tous les camarades de la Majorité Présidentielle de soutenir les services spécialisés de l’Etat dans les efforts de retrouver ce compatriote qui est victime de la haine des ennemis de la paix. De son côté, le maire adjoint de Butembo a rassuré que les autorités urbaines ne ménageront aucun effort pour la protection de la population et ses biens. KAMBERE MATIMBYA Godefroid a encouragé les habitants à fournir des renseignements sur ce qui se passe dans différentes entités de base. Le maire adjoint a appuyé les membres de la MP qui ont décidé de placer des boites de suggestions dans des sites stratégiques de la ville pour recueillir les propositions et les avis de tout le monde sur l’enlèvement de monsieur Jimmy NZIALI. PELO KYAKWA, qui conduit la délégation du gouvernement provincial du Nord-Kivu, a indiqué qu’il a été envoyé par l’autorité provinciale pour se rendre compte de la réalité que traverse la ville de Butembo. Le secrétaire exécutif adjoint du gouvernement provincial a renseigné que le gouverneur suit de près la situation. Selon lui, Julien Paluku KAHONGYA a promis tout mettre en œuvre pour sécuriser la population de Butembo qui a prouvé ses potentialités de participer à la construction du pays par le travail et les initiatives. PELO KYAKWA est accompagné des conseillers du gouvernement provincial et des hauts cadres du BUREC.

Le Kyaghanda Yira condamne
Pour sa part, le Kyaghanda Yira hausse le ton. Cette structure communautaire s’en préoccupe et demande aux ravisseurs de remettre vivant ce membre de la communauté Yira. Le Kyaghanda Yira rappelle qu’on ne tue pas un peuple que l’on veut gouverner. Il supplie les autorités de renforcer les mesures pratiques de sécurité des personnes et de leurs biens. Il appelle les membres de la communauté Yira à sauvegarder l’unité et la tolérance en dépit des divergences de vue et des convictions personnelles.

Source : Radio MOTO BENI – BUTEMBO

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s