Masisi : Le groupement Muvunyi Shanga est insécurisé par les groupes armés

Image

 

Dans un pays de droit, aucune personne ou groupe d’individus n’est autorisé de porter une arme, sauf l’armée royaliste (armée nationale), la police nationale et le service de sécurité pour la protection des populations et leurs biens, mais aussi protéger l’intégrité du territoire national.

Cela est loin d’être respecté dans notre pays plus particulièrement dans le groupement MUVUNYI SHANGA où on observe plusieurs catégories des groupes armés et surtout qui se forment sur base ethnique qui portent des armes à jeu et blanches ; qui se battent ;qui pillent ;violent ;tuent ;brûlent les habitations ,les écoles ,les structure sanitaire ,etc…

Mais aussi certains élément de nos forces armées congolaises font plusieurs exactions à l’endroit de la population qu’ils sont censés de protéger dans plusieurs endroits sur le territoire congolais et plus particulièrement dans le groupement MUVUNYI_ SHANGA.

Et c’est la raison pour laquelle même la  population de cette entité n’a plus confiance  à nos forces armés congolaises car leur comportement ne se  diffère pas à ceux de ces groupes armés qui circulent librement dans ce groupement.

        C’est ainsi que le groupement MUVUNYI-SHANGA est victime des plusieurs groupes armés depuis 1996 lors de l’arrivée de l’AFDL, de RCD en Août 1998, du CNDP en 2006 et du M23 en Avril 2012. Il vous viendra de signaler que chaque fois qu’un mouvement de rébellion était contrait de se dissoudre, il se transformait zen autre mouvement de rébellion par les mêmes concepteurs des personnes civiles et militaires qui continuaient toujours le même objectif et même vision. C’est pour cela que l’AFDL change en RCD, RCD en CNDP et en fin, CNDP en M23  dont ses éléments militaires se battent de temps en temps avec les forcés gouvernementales mais aussi avec les autres groupes armés actifs se trouvant dans le groupement MUVUNYI-SHANGA. Comme il a      été dit ci-haut que les groupes armés se forment sur base communautaire, ces différents mouvements que nous venons décrire ci-dessus est majoritaire de l’ethnie TUTSI. Suite aux guerres récurrentes occasionnées par ces différentes rébellions, le groupement MUVUNYI-SHANGA a connu plusieurs autres groupes armés qui naissaient d’ici par là pour faire face à ces mouvements chaque fois que ce dernier attaquait la population des autres ethnies qui n’est pas la leur, et nous pouvons citer :

  • MAï-Maï APLCLS  pour la communauté Hunde
  • Combattants/ PARECO/ NYATURA pour la communauté HUTU
  • Maï-Maï  RAIYA MUTOMBOKI pour la communauté Tembo.

Ce dernier groupe armé quitte souvent dans le groupement UFAMANDOI pour venir attaquer les populations du groupement MUVUNYI-SHANGA, c’est ce qui occasionne souvent aussi des affrontements entre  FARDC et les MaÏ-Maï d’une part et les affrontements entre Maï- Maï entre PARECO/ NYATURA d’autre part.

 

nguruwasingya@gmail.com

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s