Qui a jeté les pierres à la Mission d’Observation des Nations Unies au Congo de Goma ?

Image

Hier, Birere,  fut théâtre des jeux des pierres,  les habitants de Goma contre la Monusco.  D’après eux la Monsuco a des mains impropres dans les conflits armés   à l’Est de la République Démocratique du Congo,   spécialement le conflit entre les forces armées de la République Démocratique du (FRDC) les rebelles du mouvement du 23 mars (M23). Après une offensive lancée  le mois passé  à Mutaho, Kanyaruchunya …. la victoire des  FRDC  égale  cessez le feu et  une grande perte humanitaire  a été infligée aux  rebelles du M23. Motivés, ils veulent que les milieux occupés par les rebelles  du M23 soient conquis  par les FRDC, en y restaurant la paix durable. Les militaires tanzaniens ne comprennent pas la politique qui se joue sur  la table rouge, la vérité triomphera un jour.

 

Le colonel Mamadou Moustaffa Ndala apaise les esprits des gommatraciens surchauffées.

Le brave colonel Mamadou Ndala appelle aux habitants de Goma  au calme et de ne pas céder aux manipulations (rumeurs) des ennemis. La Monusco est en partenariat avec les FRDC, ajoute – il. La guerre est longue, les FRDC défendront l’intégrité territoriale jusqu’ au dernier gout et même l’ennemi qui agresse la RDC sera attaqué à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Il appelle aux gommatraciens de vaquer librement à leurs  occupations.

 

La Monusco lance un ultimatum à toute personne détenant l’armée, la société civile du Nord – Kivu lance un ultimatum à la Monusco.

Deux jours  après, la Monusco a lancé un ultimatum  de 48 heures à toute personne détenant l’armée dans la zone contrôlée par les FRDC de Goma à Sake. L’ultimatum a suscité beaucoup de réactions surtout les rebelles du M23 qui  se sont tapés la poitrine sur les ondes de la BBC, Rfi Kiswahili et les chaines locales de Kiwandja, qu’ils ne sont pas concernés par l’ultimatum et si la Monusco attaquait leurs positions, ils sont prêts à de défendre.  Est – elle un arbre qui cache la forêt  dans les conflits de l’Est de la RDC ? La société civile du Nord – Kivu monte le ton  en lançant son ultimatum à la Monusco  (force de la brigade d’intervention)  de 7 jours de commencé l’opération de mettre fin à l’activisme des groupes armés dans la Province du Nord – Kivu. Au vu de la communauté internationale, Monsuco, Union Africaine, gouvernement  Congolais, les norkivutiens  ont une souffrance indescriptible à Rutshuru, Kamango où six personnes ont égorgées comme des animaux il y a trois jours.  AKiwandja, c’est la mort incertaine des êtres humains.  Un peuple se libère, 7 jours dépassé, les norkitutiens n’ont qu’en se prendre en charge tout  à commençant dans la ville de Goma, déclare la société civile du Nord – Kivu.

nguruwasingya@gmail.com

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s